cours de yoga pour femmes enceintes – Blog Yoga

cours de yoga pour femmes enceintes – Blog Yoga

Le programme de cours de yoga pour femmes enceintes.

Namaste, mes plus jolies filles!

Comme vous le savez récemment (le 18 juin 2013), j'ai mis au monde mon bébé, mon grand amour et ma joie. À mon fils Urban Miguel!

C'est pourquoi je ne pourrai pas enseigner avant un certain temps. C'est peut-être que quelques mois. Nous verrons ce que le petit me dit.

J'aimerais que vous continuiez à pratiquer afin que la pratique quotidienne vous aide beaucoup à l'avenir. Et pour la grossesse et pour l'accouchement lui-même et bien sûr pour le post-partum.

J'ai préparé un petit rappel des pratiques, ce que nous faisons habituellement en classe. Quelques photos de l'autre groupe. J'espère que vous l'apprécierez de toute façon je le mettrai sur Facebook.

Si vous avez des doutes ou des questions, vous pouvez m'appeler ou m'écrire un email ou même me contacter à SKYPE (ljagu_ha).

Un gros câlin et que vous continuiez à profiter du moment magique de la grossesse et de la vie elle-même.

Om. Shanti

Programme sous peu.

  1. Relaxation initiale et étirement.
  2. Respiration
  3. Pratiques de pied.
  4. Surya Namaskar (La santé au soleil)
  5. Étirement postures
  6. Travailler avec le plancher pelvien
  7. Détente finale (Short ou Yoga Nidra)
  8. Mántras

  1. Relaxation initiale

Cette partie est très importante car elle permet de se déconnecter de la vie quotidienne, de rassurer l’esprit, de laisser des pensées et des soucis. C'est le moment de renouer le contact avec vos bébés. Pour commencer à se sentir bien, communiquer avec eux, leur parler, leur permettre de ressentir le lien et l'amour.

  • Assis sur le ballon avec les jambes grandes ouvertes, nous effectuons des rotations douces de la hanche pour éliminer les tensions, d’un côté à l’autre. Nous sentons l’étirement doux des deux côtés du tronc et des jambes.
  • Nous tournons la tête d'un côté à l'autre en accompagnant doucement ce mouvement du mouvement de la hanche.
  • Petit à petit, nous avons commencé à bouger tout le corps ainsi que le désir, nous bougeons la tête, les mains caressent les bébés et nous-mêmes, les bras, les épaules et la poitrine, le visage et la tête, les cuisses et la taille. Nous devons prendre soin de nous. J La règle principale, comme dans tous les autres cas: faites ce que votre corps dicte.

Ces mouvements doux nous aident à calmer tout notre corps, aident à respirer plus calmement et plus profondément, c’est le point de départ du bien-être de nous et de nos bébés.

  • Nous avons commencé à étirer nos jambes, pliant un genou et en étirant un autre. Les mains posées sur les genoux pour maintenir un bon équilibre. Le tronc un peu incliné en avant, le dos le plus droit possible, on tente d'éviter la lordose.
  • Nous soutenons l’avant-bras gauche sur la cuisse gauche et tendons le bras droit vers le haut. Paume étirée. Les doigts aussi. Nous respirons très profondément deux ou trois fois de l'abdomen vers les clavicules, nous ressentons, car tout le corps est rempli d'oxygène et de l'énergie vitale – Prana. Le regard, à portée de main.

Cet étirement contribue à ouvrir les poumons car il étend bien les côtés et l'espace entre les côtes, favorisant ainsi la circulation sanguine et lymphatique. Il vous permet de mieux respirer, aide à éliminer le gonflement des mains. De plus, pendant que nous tendons les bras vers le haut, nous pouvons ouvrir et fermer les mains avec les poings pour favoriser la circulation des liquides.

Enfin, nous nous asseyons avec le dos droit

  • Nous soutenons les deux mains sur les genoux, plions le dos du bas du dos et abaissons les épaules et le menton au niveau de la poitrine. Et réciproquement, nous étendons la poitrine, rejoignons un peu les omoplates, levons les yeux, le cou tendu, nous sentons la région de la gorge. Nous respirons 2 ou 3 fois par la gorge. Nous répétons 3-4 fois. Ou plus, si vous en avez envie

Il aide à étirer tout le dos, améliore la circulation et supprime les tensions de la région lombaire et dorsale. Il aide également à étirer la poitrine, favorise la respiration et active la thyroïde et le thymus.

  • Nous mettons nos mains sur nos épaules et commençons la rotation des bras, inspirant les bras le plus en arrière et s'approchant des omoplates, puis expirant les bras vers le bas et vers l'avant. Nous répétons 4-5 fois. Puis la même chose du côté opposé. En inspirant, les épaules remontent et en expirant. Nous répétons 4-5 fois.
  • Torsion de la colonne vertébrale Avec le dos droit et les jambes grandes ouvertes pour gagner une bonne posture, nous tournons le tronc vers la gauche, la main droite posée sur le genou gauche. Le regard par-dessus l'épaule gauche. Nous étirons le dos bien droit, comme si quelqu'un nous avait tendu la tête, notre cou bien, les épaules baissées en même temps. 2-3 respirations très profondes et lentes. Toute présence est en relation avec le corps et le bébé. Répétez de l'autre côté.

Cette torsion contribue à améliorer l’état de la colonne vertébrale, bien que si vous avez des problèmes de dos (hernie discale), cet étirement se fait de manière très douce (les mains restent sur les genoux sans se croiser et la torsion n’est que très légère) se tournant vers les côtés) ou même pas fait.

  1. Respiration

  • Respiration synchronisée ou abdominale. Nous mettons les mains sur le ventre. Nous fermons les yeux, inspirons profondément pour sentir le ventre se gonfler et grossissons pour donner plus d'espace au bébé. Nous expirons lentement (vous pouvez expirer par la bouche ou même par la voix), en sentant votre ventre plus petit. L'ensemble du processus de respiration peut être accompagné d'une visualisation de la lumière brillante et dorée qui pénètre lorsque vous inspirez par la couronne, passe par le centre du corps, par le cou, le cœur, la colonne vertébrale et pénètre dans l'utérus, en donnant Donnez au bébé une énergie et un amour universels. Lorsque nous expirons, nous ressentons, car tout ce qui est inutile et excessif quitte notre corps et le corps du bébé. Nous sommes plus vitaux, plus calmes et notre bébé aussi. Nous ressentons plus d'amour, nous ressentons un lien profond.

Ce type de respiration est très favorable au bébé, il donne donc beaucoup d’oxygène et plus d’espace dans l’utérus. Cette respiration est très recommandée lors de la dilatation et de l’expulsion, entre les contractions, afin que le bébé accumule plus d’oxygène et évite le stress de la naissance.

La voix lors de l'expiration, sa vibration de guérison aide à éliminer les tensions des muscles profonds. La vibration atteint l'utérus et le bassin et aide à atténuer les contractions et les tissus, de sorte que le corps s'ouvre plus facilement aux tensions qui apparaissent lors de la dilatation et de l'accouchement.

  • Respiration alternée Nadi Shodhana Pranayama. Les nadis sont des canaux d'énergie et la shodhana se nettoie en sanscrit. Le pranayama est un exercice respiratoire ayant pour effet d'améliorer la circulation de l'air et par conséquent la circulation du prana (l'énergie vitale). Cette pratique aide à améliorer l'état émotionnel, équilibre les hémisphères, calme l'esprit et aide à activer le système nerveux parasympathique. Dans un état émotionnel très calme, une grossesse est toujours préférable, les bébés sont en meilleure santé et plus heureux lorsque les seins sont plus calmes et plus harmonieux. L’état plus calme et concentré de vous et de votre bébé apporte une bonne et rapide dilatation, il aide à éliminer l’inconfort et les tensions.

Pour pratiquer, vous devez vous asseoir le dos droit, sur le ballon, sur le sol ou sur une chaise. Tout ce qui est à l'aise. Le dos peut être soutenu sur le mur, mais ne supporte pas la tête. Alors restez droit. Épaules détendues La pratique se fait avec l'aide de la main droite.

Avec la main droite, nous fabriquons le mudra Nasikagra (mudra ou posture de la main nasale). L'index et le majeur s'étirent, l'anneau et la ménique se penchèrent. Les doigts étirés sont placés dans la zone située entre les sourcils – le troisième œil, ajna chacra (violet, avec son mantra OM). Nous couvrons la fosse droite avec notre pouce et respirons 10 fois calmement à un rythme confortable à travers la fosse gauche. Pour respirer du côté droit, fermez la narine gauche avec l'annulaire ou l'annulaire et mentionnez ensemble. Nous respirons à travers la fosse droite. Nous baissons les mains et respirons 10 fois à travers les deux tombes. Il est possible et conseillé de répéter la pratique 2 ou 3 fois.

  1. Pratiques de pied.

Ces pratiques sont très utiles pour améliorer l'endurance, vous aider à retrouver votre équilibre, à améliorer votre circulation sanguine et à vous encourager. J Elles sont amusantes, faciles et quiconque a des enfants plus âgés peut les pratiquer avec elles.

  • Le guerrier dans le mouvement

  1. Surya Namaskar (Salutation au soleil)

Je propose ici la séquence de Salut au soleil, variée pour la grossesse, afin que la pratique soit utile, amusante et pas trop difficile.

  1. Pieds s'étire. – nous étirons les bras un par un vers le haut pour sentir les côtés du corps s'étirer.
  1. Rotation des hanches en forme de spirale.

Nous commençons par les plus petits mouvements, presque invisibles. Ces mouvements nous aident à garder les muscles du plancher pelvien actifs et élastiques. Il offre également une meilleure circulation sanguine dans cette zone, ce qui vous aide à prévenir les problèmes de varices, de hernies et d'hémorroïdes, des partenaires communs. Les genoux sont toujours légèrement pliés et les jambes détendues pour que la hanche bouge plus facilement.

  1. Nous descendons sur 4 points. Nous avons convenu de baisser les deux genoux en même temps.
  1. Mouvement chat-vache.

En expirant, nous plions le dos et regardons le nombril, les genoux écartés pour obtenir un meilleur équilibre et une meilleure stabilité de la posture. Nous approchons des talons, inspirons nous retournons en avant sans cambrer le dos. Nous essayons toujours d'éviter les cambrures profondes. Nous répétons environ 4-6 fois. Il aide à éliminer la fatigue du dos et de la hanche. Cela favorise un soulagement pour les organes intestinaux, car l'utérus est suspendu et ne serre pas les organes. En dehors de tout cela, les postures à 4 points aident le bébé à adopter une posture correcte dans sa petite maison, ce qui est mieux pour sa naissance – avec la tête baissée dans le bassin et le dos appuyé sur le mur extérieur de l'utérus. .

  1. Dans la même position de 4 points, nous marchons avec nos mains vers la gauche, en expirant et en inspirant, nous retournons au centre. En expirant, nous marchons les mains vers la droite, en pliant le côté droit, nous rentrons en inspirant. Respiration lente et très calme. Nous répétons les deux côtés 3 fois.
  1. Nous sommes descendus en étirant un bras en avant, tout le bras en extension, un autre avant-bras par terre. La face au sol avec la joue. Nous répétons lentement et calmement avec un autre bras.
  1. Chien à l'envers.

Avec un bon appui sur les paumes des mains et les pieds au sol (les mains et les pieds ne bougent pas de leurs points de contact avec le sol, il en est de même que dans la posture à 4 points). La hanche est levée vers le haut et le bas du dos. Le dos et les bras forment une ligne droite (ou tentent de se former). S'il est difficile de garder les jambes tendues, vous pouvez les plier au niveau des genoux.

  1. Torsion de la colonne vertébrale

Nous descendons aux genoux, environ 4 points. Nous levons le bras droit, levons les yeux, les doigts tendus, inspirons profondément. En expirant, nous baissons la main droite sous l'épaule gauche, restons sur l'épaule droite, levons les yeux. En inspirant, nous levons à nouveau le bras, en exhalant, nous répétons la descente. Répétez 3 fois des deux côtés

  1. Nous nous asseyons sur les talons. Si cela se complique et que des tensions et des malaises apparaissent aux genoux et aux chevilles, un coussin peut être placé sous eux.
  1. Nous renforçons les épaules et les muscles de la poitrine. Nous rejoignons les paumes devant le coeur. Et lorsque vous expirez, nous pressons les paumes des mains, les coudes plus haut, pour obtenir une ligne droite entre les avant-bras. En inspirant, nous relâchons nos mains. Nous répétons environ 5-7 fois. Nous expirons le plus lentement possible et travaillons les bras avec une pression maximale. Nous détendons les bras et les mains.
  1. Malasana ou la posture de la déesse.

Très bon pour la dilatation et pour l'ouverture de la hanche. Nous nous accroupissons et essayons de placer la plante des pieds sur le sol. Paumes ensemble. Les coudes aident à ouvrir les genoux. S'il est inconfortable d'être seul dans le squat, il est possible d'utiliser un banc très bas ou des briques (ou quelques gros livres, s'il n'y a pas de briques à la maison :)) de yoga pour obtenir la position la plus confortable possible. Cette posture favorise la dilatation et constitue l'une des principales naissances naturelles, car elle aide à placer le bébé plus profondément dans le bassin et à utiliser les forces de la gravité pour faciliter l'accouchement. Vous pouvez également abaisser un genou ou un autre au sol, en obtenant la meilleure position au moment d'abaisser le bébé.

Bien que nous le pratiquions pendant la grossesse, cela nous aide à étirer la zone anglaise, à améliorer la circulation et à stimuler le plancher pelvien. Cette posture est très appropriée pour renforcer le périnée. Vous pouvez parfaitement appliquer les exercices du plancher pelvien à malasana car la position elle-même vous relie directement à la région de l’anus, du vagin et de l’urètre et exclut tout travail inutile sur les fesses.

  1. Étirement de la zone anglaise et variation du balasana (posture du bébé).

Pour entrer dans cette position, il est important de vous asseoir sur vos genoux, les pieds grands, en même temps, essayez de vous joindre et de ne pas les soulever du sol. Nous nous penchons en avant et essayons d'atteindre le sol avec les parties intérieures des cuisses. Mais … sans excès! J Les avant-bras reposant sur le sol pour nous protéger des chutes trop profondes. Le ventre ne s'écrase à aucun moment. Vous pouvez atteindre le sol, mais sans aucune pression.

  1. Étirement du dos et des bras.

Cet exercice aide à éliminer les tensions dans les régions dorsale et lombaire du dos. Cela aide même à étirer les parties des côtes et vous permet de respirer plus profondément puisque vous étirez bien votre poitrine.

  1. Élévation des jambes avec appui sur les genoux et les mains.

Avec cet exercice, nous renforçons notre dos et nos fesses. Bien qu'il soit très important de revoir les sensations pendant que nous pratiquons. Cet exercice ne devrait causer aucune gêne dans le bas du dos et rien comme des ponctions sciatiques. Il est nécessaire de lever peu à peu la jambe tendue en contrôlant le dos (il reste plat dans la partie lombaire, l’abdomen détendu) et la hauteur de la hauteur des jambes à partir du sol. Si vous avez un cas de simphasys pubien et que vous avez du mal à lever vos jambes, vous ne pouvez les étirer qu'avec le support des orteils.

Nous répétons l’altitude de chaque jambe entre 3 et 8 fois, en fonction de la forme physique. Lorsque vous inspirez, la jambe est levée, lorsque vous expirez, elle est abaissée. Respiration très calme et confortable.

  1. Chien à l'envers – Salut Salut au soleil.

Avec cette posture, nous allons terminer la séquence de Salutation au Soleil, qui repose sur le bon soutien des mains et des pieds au sol, la hanche surélevée, la tête baissée et détendue, le dos aussi plat que possible. Nous essayons de vous tendre le dos et les épaules très bien. Si votre dos est courbé, je vous conseille de plier un peu vos genoux et de continuer à vous étirer uniquement vers l'arrière.

Cette posture, à moitié inversée, présente de nombreux avantages au niveau émotionnel et surtout au niveau hormonal, car elle corrige notre humeur. C'est bien pour le bébé et la mère, car le repos des organes intestinaux est favorisé, car dans cette posture, l'utérus est suspendu et ne presse pas les organes, permettant ainsi au sang et à l'énergie de circuler librement à travers les organes.

  1. Debout pose pour finir la salutation au soleil.

Nous soulevons avec une profonde inspiration en levant les bras, en étirant bien tout le corps des orteils aux mains. Nous pouvons pousser une main plus haut, en étirant le côté du corps, puis une autre main pour étirer le côté opposé. Tous toujours accompagnés d'un souffle très profond et calme, en maintenant une connexion avec le bébé. Tout ce que nous faisons a de grands avantages pour le développement de notre bébé, non seulement physiquement, mais émotionnellement. Et si nous sourions pendant que nous pratiquons, ils sourient également et les bébés

Une autre très bonne posture est Utkatasana (la chaise, dernière des 3 photos). Il aide à renforcer les jambes et le dos, donne une sensation de force et de puissance.

On peut aussi pratiquer Triconasana, le triangle avec ses variations (photo n ° 1)

D'une position debout avec une lente expiration, nous plions nos genoux, abaissons nos hanches et posons nos mains sur eux.

Nous faisons quelques torsions d’un côté à l’autre et nous pouvons lever et tendre les bras pour approfondir la torsion. Si nous tournons à gauche, nous étendons le bras gauche et visuellement.

  1. Les postures étirées assises.

5.1 Le papillon

Cette pratique est très bonne pour l’étirement des hanches, la bonne ouverture du bassin et le travail efficace de l’intérieur des cuisses. En dehors de cela, il est très méditatif et créatif, il peut donc nous emmener dans des voyages essentiels: J Pour effectuer cette pratique, nous utilisons une très belle visualisation:

  • avec les yeux en dents de scie, nous vérifions la posture, assurons-nous que nous avons le dos droit et très bien étiré vers le haut, les pieds peuvent être saisis avec nos mains, ou si nous n'atteignons pas les pieds en gardant le dos droit, nous ne rejoignons que la plante des pieds et Les mains sont placées sur les cuisses.
  • Nous visualisons que nous sommes dans une belle vallée pleine de fleurs. Nous sommes des papillons et les jambes forment nos ailes.
  • En déplaçant les genoux de haut en bas, nous imaginons que nous volons. Nous cherchons une fleur que nous aimons et l’approchons. Respiration calme et porte-jarretelles.
  • Pour sortir du sommet de la fleur, nous inspirons profondément et avec une lente expiration, nous ouvrons bien les jambes dans l’intention d’atteindre les genoux jusqu'au sol. Nous maintenons un léger étirement des jambes et par le travail musculaire statique. Nous respirons profondément et lentement, en visualisant comment les jambes s'ouvrent bien.
  • Nous sentons toujours que pour rester sur cette belle fleur, nous pouvons prendre son nectar, son bras (vie aquatique) et le transmettre directement à nos bébés, calmes et détendus dans notre ventre aimant. Nous transmettons ainsi plus de calme et une énergie et une santé encore plus vitales!

5.2 La variation de l'étirement de la jambe.

Pour effectuer cette posture, nous nous assoyons avec le dos droit, les pieds joints, les jambes formant un losange. Nous essayons de ne pas approcher nos pieds trop de l'anglais.

Nous étirons une jambe et levons les orteils vers le haut, une autre jambe reste pliée

Nous tournons le tronc vers la jambe pliée et nous nous inclinons latéralement vers la jambe tendue. Nous essayons de ne pas trop plier le dos et de ne pas voir votre poitrine vers le sol. Nous ouvrons bien la poitrine et étirons le bras opposé. Nous maintenons la position 2-3 cycles de respiration profonds et lents. Ensuite, nous dégageons lentement et récupérons les pieds. Nous répétons de l'autre côté.

  1. Travailler avec le plancher pelvien

La grossesse, et surtout dans ses dernières parties (dernier trimestre) est un lourd fardeau pour le corps de la femme. Bien que nous puissions nous habituer au poids de l'utérus et du bébé et au poids du corps en général, le fardeau reste colossal. Plus que tout, cette charge est perceptible sur les jambes, le dos et le plancher pelvien, puisque ce dernier doit porter tout le poids de l'utérus, en plus. Les muscles qui forment le plancher pelvien, le périnée, se fatiguent et peuvent perdre leur élasticité. Pour que le plancher pelvien reste fort et élastique, vous devez pratiquer des exercices spéciaux.

Littéralement, ces exercices fonctionnent avec le périnée en comprimant et en relâchant le sphincter de l'anus, du vagin et de l'urètre.

Pour les exécuter, il est très important d’exclure des mouvements les gros muscles de la fesse. Ceci est possible grâce au changement de posture que vous allez utiliser pour cette pratique.

Variations

  • sur les genoux avec les bras et la tête appuyés sur le ballon, sur la chaise (le lit, le mari, etc.) ou sur le sol.
  • accroupi (malasana)
  • assis sur la chaise (très difficile de ne pas utiliser les fesses ici, mais utile dans les espaces publics)

Lorsque vous prenez l'air, vous devez le rendre très profond et lent et en même temps serrer les sphincters et le vagin jusqu'à ce que la sensation d'élévation desdites parties apparaisse à l'intérieur du corps et qu'une sensation du noyau de l'énergie apparaisse dans le bas ventre et dans la région génitale.

Lorsque vous expirez, vous devez assouplir complètement toute la zone sur laquelle vous avez récemment appuyé. Avec une respiration calme et profonde, les yeux pincés et la visualisation du processus, l'exercice doit être répété au moins 20 fois.

Le grand avantage est que les muscles deviennent plus forts et plus élastiques, ce qui évite les problèmes d'hémorroïdes, les fuites d'urine et aide à prévenir les larmes lors de l'accouchement.

  1. Les mantras et le son en général.

Il existe une grande variété de mantras très puissants qui aident une femme enceinte à bien mener sa grossesse.

Mais comme tout son, chanter ou chanter une chanson préférée favorise la grossesse et l'accouchement en soi.

Dans notre cours de yoga, nous avons chanté 2 mantras. L'un est le bija-mantra, le son sacré OM ou AUM.

En chantant ce mantra, nous nous ouvrons à l'univers et à sa création. Nous pouvons nous comparer avec l'univers de notre bébé. La longue, profonde et fine sonde pénètre profondément dans le corps et active tous ses systèmes. Ce son aide à détendre l'esprit, à se déconnecter du monde extérieur et à s'unir complètement au bébé, le sentir, l'écouter, lui donner un amour inconditionnel et lui donner le sentiment. d'une protection.

7.1 La signification du mantra OM (AUM)

Om (aussi Aum, ) est l'un des plus sacrés des mantras du hindouisme. Symbolise le divin Brahman et le univers entier. On l'appelle aussi Omkara («Syllable om')

Quand nous le chantons, nous nous unissons avec tous ses aspects et nous atteignons une relaxation très profonde.

Ce son a la même vibration que celui de la Terre, il nous unit donc avec son pouvoir et nous donne le dernier. Le son associé à une visualisation de la fleur de lotus ouvrant ses pétales vers l'univers nous aide à ouvrir le corps à la naissance de l'enfant. Il favorise une dilatation et un accouchement plus calme. Les sons ouverts (chantés avec la bouche ouverte) permettent au plancher pelvien de se détendre et facilitent ainsi la dilatation. C'est un lien direct et physiologique, une mâchoire détendue – le bassin détendu. Vous essayez toujours de l'avoir dans votre tête.

7.2 Le mantra OM GAM GANAPATAYEY NAMAHA

C'est un mantra al Dieu Ganesha, qui supprime tous les obstacles et aide à combattre les peurs. Sa signification est:

Je m'incline et salue le Seigneur Ganesha.

Il peut être répété 108 fois et accompagner la méditation pendant que nous la chantons

Om Gam Ganapatayei Namaha

  1. Relaxation finale

La relaxation finale dans la pratique du yoga est très importante car elle agit comme un catalyseur pour tout le travail physique, mental et émotionnel que vous avez effectué pendant la pratique.

L'importance est indiscutable et dans de nombreux cas de fatigue mentale, vous pouvez pratiquer

Relaxation en dehors du travail physique, bien qu'ensemble, ils aient un effet beaucoup plus puissant.

Pour pratiquer la relaxation, je vous propose d'être très à l'aise (moitié couchée, couchée sur le côté gauche, moitié assise avec les housses et les coussins pour soutenir la posture, assise avec le support sur le ballon, si vous en avez et appréciez l'état d'esprit et encore corps, toute votre présence est avec le bébé, il est dans le ventre, dans le ventre chaud et calme.

Vous êtes avec vos bébés, c'est le temps sacré, très important et plein de tendresse et d'affection.

Cette relaxation profonde vous transforme en un amour infini, en une énergie pure. Vous êtes tous les deux un, vous êtes toujours inséparable. C'est le moment de donner au bébé le sentiment d'être très attendu et aimé.

Pour entrer dans l'état profond de relaxation:

  • nous serons les yeux
  • Nous commençons une profonde respiration abdominale, donnant au bébé une essence de la vie – c'est de l'oxygène.
  • Nous posons nos mains sur le ventre, le touchant et le caressant.
  • Nous pouvons sentir les mouvements de votre enfant sous des mains chaleureuses et affectueuses.
  • Nous pouvons vous dire mentalement, tout ce que nous voulons dire, nous pouvons vous donner le sourire.
  • Nous pouvons visualiser votre bébé, comment il naît, comment il naît bien, nous pouvons imaginer une bonne naissance, tout comme vous voulez que tout se passe.
  • Nous vous permettons de vous voir ensemble, votre bébé dans vos bras, vous vous promenez dans un très bel environnement, celui que vous préférez. Vous êtes là où vous pouvez vous sentir très protégé, calme et détendu.

Je vous souhaite à tous une grossesse idéale et une naissance calme et légère.

Et que Dieu, l'univers et toute la création vous protègent.

Un gros et très fort câlin et

Namaste

31/05/2013

Centre de yoga Manipura

Eliza Bozheskova

Laisser un commentaire

Fermer le menu